Signature de la charte d’engagement “Villes & Territoires sans perturbateurs endocriniens”

Ce jour, Madame Deroo Brigitte, Directrice de l'Espace Santé du Littoral et Monsieur Berthe Olivier, Adjoint au maire de la Ville de Grande-Synthe se rendaient à Paris pour signer la charte d'engagement "villes et territoires sans Perturbateurs endocriniens".

L'objet étant de protéger la population et les écosystèmes de l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

les perturbateurs endocriniens (EDC, Endocrine Disrupting Chemicals en anglais) sont « des substances chimiques d’origine naturelle ou artificielle étrangères à l’organisme qui peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien et induire ainsi des effets délétères sur cet organisme ou sur ses descendants » (OMS 2002).

A la signature de cette charte la ville de Grande-Synthe s’engage à la mise en place dans l’année en cours d’un plan incluant les dispositions suivantes :

1/ Dans un premier temps, restreindre, puis à terme, éliminer l’usage des produits phytosanitaires et biocides qui contiennent des perturbateurs endocriniens (ainsi que des substances classifiées comme cancérigènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR)) sur leur territoire en accompagnant les particuliers, les propriétaires de zones et d’établissements privés désirant appliquer ces dispositions
2/ Réduire l’exposition aux perturbateurs endocriniens dans l’alimentation en développant la consommation d’aliments biologiques et en interdisant à terme l’usage de matériels pour cuisiner et chauffer comportant des perturbateurs endocriniens
3/ Favoriser l’information de la population, des professionnels de santé, des personnels des collectivités territoriales, des professionnels de la petite enfance, des acteurs économiques de l’enjeu des perturbateurs endocriniens
4/ Mettre en place des critères d’éco conditionnalité éliminant progressivement les perturbateurs endocriniens dans les contrats et les achats publics
5/ Informer tous les ans les citoyens sur l’avancement des engagements pris.

Par cet acte, la ville ou le territoire consent à mener un plan d’actions sur le long terme visant à éliminer l’exposition aux perturbateurs endocriniens.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

BILAN A MI-PARCOURS DU PACET - 10 janvier 2019

LA FETE SANS PERDRE LA TETE - Mars 2019

Semaine de cohésion inter-quartiers - FORCE SUD - Du 22 au 26 Octobre